Le cycle des chaleurs


Les premières chaleurs

la puberté a lieu entre 15 et 18 mois. Il vaut mieux faire castrer les mâles avant les 18 mois, avant que les testicules ne soient complètement descendus.

Le cycle ovarien de la femelle

Il dure en moyenne 21 jours, on distingue 2 périodes : 

  • L'œstrus (période de chaleurs) qui dure 2 à 15 jours selon la saison et l'individu. C'est la phase folliculaire, elle comprend 2 étapes :

. la montée d'œstrogène : (l'hormone des chaleurs) entraine la maturation du follicule, c'est à dire l'apparition de l'ovule à l'intérieur.

. l'ovulation : souvent pendant les 2 derniers jours des chaleurs, l'ovule est libérée dans l'oviducte (conduit qui l'amène à l'utérus) et le follicule devient un corps jaune.

  • le dioestrus (période de refus) qui dure 13 à 18 jours. C'est la phase lutéale, elle comprend aussi 2 étapes :

. la sécrétion de la progestérone (l'hormone de la gestation) : elle est faite par le corps jaune et elle entraine le refus de l'étalon

. la décharge de prostaglandine : elle est effectuée 12/13 jours après l'ovulation, elle détruit le corps jaune et permet de nouvelles chaleurs. Elle n'est efficace que si le corps jaune à plus de 5 jours.

L'état physiologique de la jument vide :

  • l'inactivité ovarienne : d'octobre à avril, chaleurs possibles mais période de refus irrégulière, absence d'ovulation que l'on peut remédier par un traitement de photostimulation à l'aide d'un éclairage artificielle 14h30 par jour, 70 jours avant la mise à la reproduction et durant 35 jours.

  • la cyclicité : d'avril à juin, alternance de chaleur et de refus mais jument fécondable

  • le corps jaune persistant : de mai à septembre, pas de chaleur, le corps jaune n'est pas détruit. Cet état peut durer 80 jours, il peut être remédié par une injection de prostaglandine mais attention, si la jument est en début de gestation elle peut avorter.

La détection des chaleurs 

On peut choisir une monte en liberté, c'est celle qui se pratique chez nous, où les juments sont laissées avec l'étalon, mais si l'on veut détecter les chaleurs, ou pour une saillie en main ou artificielle, on peut passer la jument à la barre :

  • pour les premières chaleurs :

    . en début de saison (février mars), 2 fois par semaine, puis tous les 2 jours jusqu'au refus de l'étalon

    . en fin de saison (dès mi avril), des son arrivée puis tous les 2 jours.

  • Pour les chaleurs de retour : tous les 2 jours des le 13ème jour après le 1er refus des dernière chaleurs, puis 2 fois par semaine jusqu'au diagnostic de gestation.

  • Pour les chaleurs de lait (ou de poulinage) : tous les 2 jours dès le 5ème jours après la mise bas.

Le diagnostic de gestation :

  • l'échographie : elle peut se réaliser des le 15ème jours après le 1er refus. C'est la seule qui permet de voir la présence de jumeaux qui est risquées.

  • la prise de sang, dosage de la progestérone :

    . test de gestation précoce : le 18ème jour après la dernière saillie

    . test de gestation tardif : 90 jours après la dernière saillie

la gestation 

Elle dure en moyenne 11 mois entre 320 à 365 jours selon la saison (celles débutées en hiver sont plus longues), dès 9 mois il faut augmenter progressivement la ration alimentaire.

les signes précurseurs de la mise bas :

  • la date du terme : très variable

  • le développement mammaire : la mamelle augmente entre 1 et 4 semaines avant le poulinage, la perte de cire se fait plusieurs jours avant.

  •  L' allongement de la vulve et le relâchement des ligaments

  •  le comportement : Juste avant, la jument tourne en rond, se couche et se relève fréquemment.

la mise bas : 

  • elle se déroule dans le calme et l'obscurité, dans 90% des cas la nuit. elle dure environ 20 mn

  • la production de prostaglandines augmente et provoque les contractions

  • on commence par voir l'allantoïde (membrane blanche)

  • la production d'ocytocine (hormone qui déclenche le processus d'expulsion du poulain) commence

  • arrive ensuite la perte des eaux : la paroi de l'allantoïde se rompt, et le liquide allantoïdien sort

  • le poulain perce la membrane amniotique qui l'entoure et commence à sortir. D'abord les 2 membres, puis la tête. On peut aussi voir sortir l'hippomane, qui se trouve dans le liquide amniotique, c'est une réserve de minéraux.

  • Le cordon se rompt seul au bout de 20 mn maximum

  • le placenta doit être expulsé maximum 2 heures après le poulinage. Il pèse environ 4 kg. Il doit être fin, rouge et velouté. Il devient marron au bout d'un certain temps au contact de l'air.

Mise bas anormales :

  • mauvaise posture du poulain

  • excès de taille

  • placenta qui apparaît avant ou tout de suite après le poulain

  • poulinage qui dure plus de 20 mn

  • rétention placentaire (expulsion tardive ou aspect anormale du placenta)

  • déchirures du périnée ou de la vulve, perforation vaginales

  • rupture de l'artère utérine (→ hémorragie) ou du cæcum (→ péritonite aiguë)

Après la mise bas :

  • dès 5 mn : frissons, réflexe de redressement

  • dès 20 mn : réflexe de succion

  • avant 2 h : position debout

  • avant 3 h : tète

  • entre 1 et 4h : méconium ( excréments jaune marron)

  • entre 8 et 10 h : urines fréquentes et diluées

  • température : 37 38°

  • muqueuses roses

  • rythme cardiaque : 40-80 battements/minute (0-5mn), 120-140 b/mn (1-12mn), 70-100 b/mn (12-24h)

  • rythme respiratoire : 60-80/mn (1ère heure) 20-40mn après

  • vérifier également la distension abdominale, la grosseur et la température de l'ombilic, la déformation des membres, les boiteries, les convulsions.

L'immunité

A la naissance le poulain est dépourvu d'immunoglobuline (anticorps), qu'il fabrique vers 2 mois. Il trouve son immunité dans le colostrum produit par la jument (entre 1,5 et 2 litres dans les 24h après le poulinage) et absorbé correctement dans les 12h, moins efficacement entre 12 et 24h puis plus du tout 24 h après.

La qualité et la durée de l'immunité dépendent du taux d'anticorps dans le sang, à 24h il doit être supérieur ou égal à 8g/l. il n'est pas atteint :

  • si le colostrum est de mauvaise qualité : on peut le contrôler avec le colotest, la concentration en immunoglobuline doit être >40g/l. Le colostrum est bon s'il est >60g/l. On peut utilisé du colostrum congelé et réchauffée au bain marie à 40°C max.

  • si la jument a perdu du lait avant le poulinage

  • s'il s'agit de juments âgées ou ayant un mauvais colostrum chaque année

  • si le poulain n'a pas tété avant 6h

  • si le tube digestif est immature

en cas d'ictère hémolytique : la jument a été immunisé contre les globules rouges de son poulains et les immunoglobulines contenu dans le colostrum et tété par le poulain, détruise alors les globules rouges du poulain. En cas d'antécédents, empêcher le poulain de téter pendant 48h et lui donner du colostrum congelé.

 

Pour que le poulain soit reconnu plein papier il faut que les 2 parents le soient et que selon la réglementation du stud-book, l'étalon soit également approuvé et que la jument est 3 ans révolus au moment de la saillie.

 (tous les équidés prennent 1 an de plus au 1er janvier quelque soit leur date de naissance réelle)


Date de dernière mise à jour : 13/01/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×